Découvrez l'univers créé par J. K. Rowling, mais au temps des Maraudeurs ! Incarnez un personnage dans la section RPG du forum, discutez avec les autres membres dans la partie Papotes, et partagez vos fanfictions et fanarts dans la zone Créations !
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Exhausting Life Of Jasmin Woods - I. The Room Of Requirement

Aller en bas 
AuteurMessage
Eleane Woods
Elève intégré
Elève intégré
avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Maison : Serdaigle
Profession/Année : Elève - 3éme année
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: The Exhausting Life Of Jasmin Woods - I. The Room Of Requirement   Mar 15 Juil - 22:47

Bonjour - Bonsoir*

Chers Camarades,
J'ai le plaisir de vous présenter en avant première, ma nouvelle fiction. Ou du moins, son prologue.
J'ai décidé de la poster ici pour la simple et bonne raison que j'en avais envie - quelle bonne raison tiens - et je voulais avoir des critiques d'endroits différents.
Cette fiction n'avancera pas à grand pas. Loin de là. Je poste le prologue aujourd'hui, et peut-être le 1er chapitre demain - qui est en cours de relecture pour des dernières modifications - mais la fiction sera mise à jour environ tous les mois. Une fois uniquement. Car je compte m'impliquer dedans, mais il faut se rendre compte que je mene une vie dite "réelle" et pas uniquement virtuelle. Donc, j'estime qu'une MAJ par mois, c'est déjà bien pour que je puisse faire tout, et surtout, vous écrire un chapitre d'une très bonne qualité - du moins, je l'espère -.


Titre: The Exhausting Life Of Jasmin Woods - I. The Room Of Requirement

Personnages: Remus Lupin, James Potter, Sirius Black, Peter Pettigrow, Lily Evans, Mercedes Lavoyard, Morphée Hubert, Tomas Vandrusselt, Jasmin Woods, Lilas Woods, Jasper Woods, Johan Woods, Lounia Woods, Léanee Woods, Leenéa Woods, Natalia Woods, Daphnée McGredouard, Sylvie Tervier et bien d'autres...

Couples principaux: OC/JW autre à voir venir

Histoire: Lisez le prologue.

Jasmin Woods se bat depuis toujours pour réconcilier sa famille. Alors qu'il entre à Poudlard en 7éme année, le jeune homme découvre l'amour. Mais pas n'importe comment. Serait-il prêt à trahir celle qu'il aime depuis toujours pour pouvoir goûter au fruit défendu?

Autre: Il n'y a aucun rapport entre mon nom de famille sur le forum et l'histoire. Juste que c'est le même, mais parce que je trouvais que ça sonnait bien =)


En espérant que cela vous plaise,

Amicalement,

Eleane Woods.
* Bifer la mention inutile


Dernière édition par Eleane Woods le Jeu 7 Aoû - 16:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleane Woods
Elève intégré
Elève intégré
avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Maison : Serdaigle
Profession/Année : Elève - 3éme année
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Prologue   Mar 15 Juil - 23:13


The exhausting life of Jasmin Woods

I. The Room of Requirement


Prologue


De tous ces enfants, Jasmin était le plus…particulier. Tout en lui amenait à la particularité. Ses yeux – pourtant si bruns mais si mystérieux -, son visage aux traits si masculins mais si doux à la fois, ses cheveux qu'il portait négligemment et d'un brun jaune si proche du miel, son sourire en coin et sa façon de parler – si reposante, si calme, si douce -. Oui, Jasmin Woods était particulier, Natalia se le concédait. Car, de tous les enfants qu'elle avait mit au monde – 7 au total -, Jasmin lui paraissait si étranger, mais en même temps si familier.
Mais il aurait pu paraître moins particulier, moins étranger si il n'y avait pas eu sa sœur, Lilas. Cette douceur féminine, la délicatesse de la femme même, la beauté d'une fleur s'épanouissant lentement. Sa peau si fine, si délicate. Sa chevelure si soyeuse et tellement longue. Les boucles rousses qui encadraient son visage poupin innocemment. Ses grands yeux de couleur nuit qui pouvait vous mettre à sa merci d'un battement de cil…Oui, Lilas et Jasmin étaient si particuliers, que Natalia se demandait parfois si ces deux êtres là existaient réellement.

Elle eut un tendre sourire envers cette photo qu'elle tenait fébrilement. Ses bébés, ses enfants, ceux là même qu'elle avait vu naître, qu'elle avait mis au monde, eux qu'elle avait vu grandir, qu'elle avait éduqué, élevé, aimé, choyé…Ils étaient tous là, souriant à l'objectif, insouciant et joyeux. Jasper, l'aîné, qui enlaçait Lounia la troisième enfant Woods et la première fille de la famille. Johan – le cadet – avec la petite Lilas, qui à l'époque n'avait que quatre ans, les jumelles Leenéa et Léanee (à prononcer Linéa et Léanie), et enfin, Jasmin, couvant de son regard profond ses frères et sœurs bien plus âgés que lui – en dehors de Lilas –. A l'époque déjà, Jasmin se dénotait de ses frères par ce regard si mûr, alors qu'il était âgé de six ans, par sa façon de se positionner, de se maintenir. Natalia remarqua – bien plus tard, et trop tard – que Jasmin avait toujours passé son existence à la maison dans les bouquins, ou bien à discuter de magie avec son plus grand frère, Jasper (il était déjà en cinquième année à Poudlard et Jasmin était admiratif de ce que faisait l'adolescent).
A l'évidence, Natalia avait mit au monde un petit intello, un féru de lecture et de savoir continuel. Lui-même le disait, il n'en savait jamais assez.

La vieille femme reposa la photo jaunie et une larme s'écrasa dans un ploc! sinistre. Elle essuya sa joue d'un geste lent et puis, sorti tout aussi lentement du grenier, laissant derrière elle les traces de toute une vie, de plusieurs vies…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlene McKinnon
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : 29
Maison : Gryffondor
Profession/Année : Elève, 7e année
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: The Exhausting Life Of Jasmin Woods - I. The Room Of Requirement   Mar 15 Juil - 23:51

C'est un beau début, Eleane ! Très belle entrée en matière Smile On sent tout de suite l'ambiance, les descriptions sont vivantes, ça donne envie de connaître la suite.

Et même si un mois est long quand on devient accro à une fic, je suis contente de savoir que tu vas prendre ton temps pour écrire des chapitres soignés et bien ficelés. Wink

Bon courage pour la suite !

_________________

Je suis une admin casse-pieds, mais rassurez-vous, je n'ai jamais mordu personne !
N'hésitez pas à me MP Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsdesmaraudeurs.forum-actif.net
Eleane Woods
Elève intégré
Elève intégré
avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Maison : Serdaigle
Profession/Année : Elève - 3éme année
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: The Exhausting Life Of Jasmin Woods - I. The Room Of Requirement   Jeu 7 Aoû - 16:36

The exhausting life of Jasmin Woods

I. The Room of Requirement



Chapitre 1: On se retrouve et on se perd...

Me revoilà avec le premier chapitre et accessoirement la suite de la fiction.
Je préviens d'ores et déjà que cette histoire comportera une relation entre deux hommes. Mais il n'y aura rien de bien "hard et de déplacé". Juste une histoire située entre finesse et sous entendus. Rien de plus, étant donné que je suis extrémement nulle pour décrire les scènes de sexe et que ce n'est pas placé dans mes buts pour cette histoire. Voilà voilà. Je crois que j'ai prévenu. Voici la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleane Woods
Elève intégré
Elève intégré
avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Maison : Serdaigle
Profession/Année : Elève - 3éme année
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: The Exhausting Life Of Jasmin Woods - I. The Room Of Requirement   Jeu 7 Aoû - 16:41

The exhausting life of Jasmin Woods

I. The Room of Requirement





Chapitre 1: On se retrouve et on se perd...


Son odeur était chaude et très agréable à sentir. Surtout lorsqu'il fourrait son nez dans le creux de son cou. L'odeur y était plus forte, plus condensée, plus…magique. Ses prunelles n'arrêtaient pas de parcourir son corps. Cette si jolie clavicule et pourtant si banale. Mon dieu que c'était bon de le sentir contre soi, après deux longs mois d'absences. Sa peau était mordorée grâce au soleil d'été. Ses poils avaient éclaircis et il trouva ça encore plus craquant qu'avant. Il sourit contre cette peau chaude.

- Oh Remus…

-

Le mois de Septembre était bien avancé que déjà les élèves de septième année croulaient sous les devoirs. Pour la nième fois, Morphée passa sa main dans ses cheveux blonds et soupira. Ce qui eut le don d'agacer Jasmin.

- Chérie, si tu pouvais t'arrêter de soupirer…

Mais Morphée ne réagit pas. Ce devoir l'agaçait fortement et elle si elle ne parvenait pas à le terminer, elle allait faire un malheur.

- Morphée chérie, combien de fois devrais-je te le dire, ça m'exaspère ce bruit incessant…
- Jasmin, fous moi la paix, par pitié! s'exclama la jolie Serdaigle.

Woods esquissa un sourire sur ses lèvres. Si Morphée craquait déjà maintenant, jamais elle ne tiendrait l'année à ce rythme là. Il posa sa plume sur le bureau et referma ses livres de Métamorphose. Puis, il vint s'asseoir à côté de Morphée et la prit par les épaules pour la placer en face de lui.

- Petite Morphée, que dirais-tu d'une petite balade dans le parc?
- Jasmin, je n'ai pas le temps, j'ai encore pleins de parchemins à écrire pour Potions et je dois trouve quelqu'un qui a des notes en Histoire.
- Laisse moi rire, ma charmante. Si tu trouves quelqu'un qui possède des notes en Histoire, je suis nommé Pape dans la soirée alors!

Il avait dit ça en espérant faire rire la jeune fille, mais bien au contraire. Morphée s'effondra sur la table, en sanglotant de plus belle. Décidemment, il ne comprendra jamais rien aux filles…

- Hé, Morphée…Si tu pouvais te reprendre…
- Jasmin, je n'y arriverai pas! C'est le premier mois de la dernière année et je suis déjà surpassée! Je ne parviendrais jamais à passer mes ASPICS et toute ma vie sera fichue! Je serais bonne à ramasser des papiers dans la rue ou au pire, les distribuer!

Le jeune homme se gratta le crâne, secouant sa tête devant le tableau que lui offrait sa meilleure amie.

- Bon. Je vois le topo. Si je te donne mes notes d'histoire, tu viens te promener avec moi?

La jolie blonde releva vers lui un visage trempé dont les yeux reflétaient la plus grande gratitude.

- Oh! Arrête de me regarder comme ça! On dirait que tu vas me saute dessus, s'exclama Jasmin en imitant une petite grimace.

Morphée rigola doucement et fini par sécher ses larmes. Elle referma tous ses livres éparpillés sur la table, roula son rouleau de parchemin inachevé et rangea le tout dans son sac.

- J'accepte la balade, mais je veux que tu me conte une histoire alors, prévint la Serdaigle, espiègle.
- Tu ne crois pas que tu as passé l'âge pour ce genre de chose?
- Jasmiiiin…S'il te plaît!

Jasmin soupira et tira de son sac un petit bouquin de cuir rouge.

- Une seule histoire, compris?

Il n'entendit pas la réponse que déjà la jeune fille le tirait par le bras en dehors de la Salle Commune…

-

Leurs dents s'entrechoquèrent. Leurs peaux se collèrent entre elles, leurs mains se cherchèrent. Ils se griffèrent, dans la chaleur de leur corps, dans l'ombre de la nuit, cachés des regards des autres. Ils se soufflèrent leur prénom dans le creux de l'oreille, ils glissèrent leurs mains sur les reins de leur partenaire…

- Jasmin…Attend…

-

Dans le parc, les élèves de première année découvraient timidement ou surement la vaste étendue d'herbe fraîchement coupée. Au pied d'un arbre, à l'ombre des feuilles, Jasmin lisait un petit passage de son livre à Morphée. Cette dernière était étendue, sa tête reposant sur les jambes de son ami.

- " Geoffrey tendit sa main pour rattraper son ami. Mais malheureusement, il avait réagit trop lentement, et il ne put que regarder la chute lente et longue de son frère de cœur. Lorsque Martin disparut de sa vue, un cri aigu et perçant sorti de sa bouche, hurlant toute la douleur et la tristesse qu'il éprouvait à cet instant précis…"

Jasmin referma le livre doucement et murmura:

- Fini pour aujourd'hui, ma belle.
- C'était…assez triste. Pourquoi Martin doit-il mourir de cette façon là? Lui qui avait été si bon avec tout le monde…
- Morphée, on dirait que tu parles de quelqu'un de vivant. N'oublie pas que Geoffrey et Martin sont des personnages inventés des mots couchés sur du papier. Ils n'existent pas, répliqua Jasmin en insistant bien sur les mots.
- Je sais. Mais je trouve ça tellement injuste…Pourquoi les êtres bons sont toujours les premiers à partir?
- Car vois-tu ma jolie, ils sont justement trop bons pour rester sur terre! s'exclama une voix un peu plus loin.

Morphée se redressa – ses cheveux retombèrent doucement sur son visage – et découvrit avec effroi l'arrivée de quatre garçons. Elle grimaça.

- Black, cracha-t-elle, ses yeux lançant des éclairs.

Dans son dos, la main de Jasmin se faisait insistante pour calmer la jeune fille.

- Pour vous servir, jolie demoiselle, dit Sirius ironiquement.
- Va te faire vo…
- Morphée, calme-toi, murmura Jasmin dans l'oreille de la blonde.
- Oh! Preux chevalier! Bonjour à touaa! rigola Sirius en s'inclinant.
- Bonjour Sirius, répondit Jasmin, imperturbable.
- Elle ne sait pas lire que tu dois lui faire la lecture? demanda le jeune Black.
- Au contraire. J'apprends à lire, vois-tu, répliqua Jasmin avec un clin d'œil.

Derrière Sirius, les trois garçons se mirent à rire. James donna une grande tape sur l'épaule de son ami.

- Quelle réplique Jasmin! C'est à noter dans les anales de Sirius Black, s'exclama Potter en rigolant.
- James, anale est relatif à l'anus. Je ne crois pas que Padfoot serait d'accord qu'on y inscrive quoique ce soit, dit Remus, en tentant de garder son sérieux. On dit " dans les archives" ça fait toujours mieux…

Sirius se mit à rougir – de rage – et James et Peter s'écroulèrent presque par terre. Même Jasmin semblait secoué par un fou rire silencieux dans le dos de son amie. Seule Morphée ne semblait pas prendre goût à la plaisanterie.

- Black, dégage d'ici, tu pollues l'air!
- Oh, Hubert, calme toi voyons! On venait voir Jasmin.

Hors d'elle, la fille de Serdaigle se leva, épousseta son jeans et sa chemise et d'un pas rageur, prit la direction du château, sans adresser un seul regard pour les cinq garçons hilares.

-

Il se stoppa, comme si on venait de le passer à la douche froide. Ses prunelles se fixèrent à celle de son amant, et d'une voix tremblante, murmura:

- Quoi?

Dans le doré de ses yeux, il cru lire une pointe de regret, et il déglutit difficilement sa salive. Le pire était à venir, semblait-il…

-

- Alors? Que me vouliez vous? demanda Jasmin, une fois que les cinq adolescents eut reprit leurs souffles.
- En fait…commença Sirius.
- Rien, termina James. On voulait juste te voir, parce que depuis la rentrée, on ne t'as pas beaucoup vu. D'ailleurs Lily commence à croire que tu ne nous aime plus.

Jasmin rigola. Ainsi donc, les Maraudeurs faisaient le déplacement pour le voir, sous prétexte que Lily s'ennuyait de lui. Il secoua sa tête.

- Voyons…j'ai du mal à vous croire quand même là.
- C'est la vérité pourtant, affirma Peter. Disons que les filles deviennent folles de ne plus te voir comme avant. Elles ont même pensé à prendre en otage Lilas, mais quand Mercedes a expliqué le plan à ta sœur…

Peter ne termina pas sa phrase, laissant deviner à Jasmin la suite, qu'il connaissait déjà.

- Allez, que dirais-tu de venir boire une petite Bièreaubeurre au Q.G? proposa James. Remus est d'accord pour une fois, hein Remus?

James donna un grand coup de coude – pas très discret du tout – dans les côtes du jeune Lupin et se dernier failli s'étouffer sous le coup.

- Heu…Hum…Oui, bien sûr que je suis d'accord pour…DE QUOI? s'écria-t-il à la fin.
- Tu vois, qu'est ce que je te disais, répondit James en souriant de toutes ses dents.
- Bien. Vous me prenez par les sentiments, finit par dire Jasmin.

Et il allait de soi qu'aucun des Maraudeurs en dehors de Remus ne comprit la dernière phrase du Serdaigle…

-

- Tu…tu m'as manqué.

Le temps s'arrêta un moment puis…il se remit à respire normalement.

- Toi aussi.

Il posa ses lèvres sur la bouche tant attirante du jeune homme et sourit. Finalement, le pire n'était pas à venir. Du moins, pour le moment…

-

Assis tranquillement dans un des fauteuils du Q.G, Jasmin sirotait un jus de tomate dans un grand verre. Son regard parcouru la petite pièce chaleureuse, aux couleurs de Gryffondor. Jasmin ne savait pas comment les Maraudeurs avaient trouvé cette pièce, et il ne tenait pas à le savoir. En tout cas, il ne regrettait pas d'avoir accepté de venir ici, la première fois, il y a trois ans.

- Tu veux autre chose? demanda Remus.
- Oh…non, merci.

Ils étaient restés tous les deux, les autres prétextant qu'ils devaient aller chercher les filles et qu'il était inconcevable de laisser leur invité seul au Q.G. Jasmin avait bien rit en regardant les trois garçons sortir de la pièce en pressant le pas.

- Tu crois qu'ils ont complotés? demanda soudainement Jasmin à Remus.

Ce dernier, debout près d'une des deux fenêtres, les mains dans les poches, hausse les épaules et secoua sa tête.

- Non. Ils ne sont au courant de rien.
- Peut-être cachent-ils bien leur jeu.
- Crois-moi. Ils sont bien assez absorbés par leurs propres problèmes pour deviner que j'en ai moi aussi.

Jasmin se leva et s'approche de Remus.

- Ah. Parce que je suis un problème, maintenant, souffla-t-il dans l'oreille du loup.
- Je…je ne voulais pas dire ça comme ça mais enfin tu vois je voulais plutôt dire que…
- T'es craquant quand tu t'emportes.

Remus rougit fortement puis soupira.

- Je vois. Je me suis encore fait avoir, n'est ce pas?
- Comme un bleu.
- Pfff…

Jasmin rigola et se placa devant le Gryffondor.

- Dis moi sérieusement Remus…Suis-je vraiment un de tes problèmes?

Remus regarda son ami un long moment. Si Jasmin devait être considéré comme un problème…Où allait le monde alors?!

- Absolument pas.

Un sourire se dessina sur les lèvres de Jasmin, et Remus vint le cueillir avec ses lèvres. Jasmin profita pour passer ses bras autour du cou du Préfet et l'attira à lui.

- Jasmin…Pas maintenant…Ils…arrivent, marmonna Remus entre deux baisers.
- Merde, maugréa le Serdaigle.

A contre cœur, il s'écarta de Lupin, remit sa cravate correctement et retourna s'asseoir sur le fauteuil qu'il occupait quelques instants plus tôt. A ce même moment là, alors que Remus tentait de reprendre ses esprits, la porte s'ouvrit toute grande, laissant entrer les trois autres Maraudeurs, suivit de près par Lily Evans, Mercedes Lavoyard, Daphnée McGredouard, ainsi que Lilas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Exhausting Life Of Jasmin Woods - I. The Room Of Requirement   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Exhausting Life Of Jasmin Woods - I. The Room Of Requirement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Les Chinois se mettent à rêver d’une Révolution de jasmin
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Temps des Maraudeurs :: Créations de membres :: Fanfictions :: Le temps des Maraudeurs-
Sauter vers: